Jeudi 19 septembre 2019

Beauvechain, D Day, 75ème anniversaire

Le 6 juin 2019, les 349ème et 350ème escadrilles de chasse, basée respectivement à Kleine-Brogel et Florennes, ont convié les anciens à partager un moment de commémoration. Le 75ème anniversaire du D Day en Normandie s’est avéré une belle occasion pour accueillir, Joseph ‘’Jef’’ Moureau, 98 ans, vétéran belge du 349 (Belgian) Squadron.

Jef a le 6 juin 1944, effectué deux missions opérationnelles durant le débarquement. La première en matinée, par mauvais temps, l’autre dans l’après-midi, sous un ciel dégagé. Lors de la deuxième, la paire de Spitfire envoyée en mission ‘’sweep’’ (chasse libre) s’est retrouvée à côté d’un appareil allemand plongeant vers le sol, dont le pilote était aussi surpris que les belges. L’ailier n’ayant plus de munitions, c’est Jef Moureau qui a descendu l’appareil ennemi, un Junker 88. Ce premier avion abattu l’a fortement marqué, lors de la soirée à Beauvechain il répétait encore, les larmes aux yeux, cette victoire a aussi été un choc émotionnel pour moi, je venais de tuer un homme, c’est terrible.

En fin d’après-midi, alors que les pilotes actuels fraternisaient avec les anciens, le F-16 de la 350ème escadrille spécialement décoré pour cette commémoration accompagnée du Spitfire Mk XVI portant la décoration ‘’1944’’ avec les célèbres bandes d’invasion noires et blanches, ont survolé la base de Beauvechain. (Photo : Serge Nemry)

Les deux appareils portaient des codes similaires à ceux des escadrilles RAF, à savoir MN-L pour le F-16 (MN = code d’identification 350 Squadron) et GE-S pour le Spit (GE étant le code du 349 Squadron). Après l’atterrissage des deux appareils, ’Jef’’ Moureau a pu, comme il y a 75 ans, prendre place dans le cockpit du Spitfire.

Un grand moment d’émotion pour lui et pour les spectateurs.

Texte et photos : Serge Nemry (Wings)

Reportage photos