Jeudi 19 septembre 2019

Encore un pompier agressé

(24/08/19) - Tous les sondages d’opinion le prouvent : les pompiers sont le corps de métier le plus apprécié par la population. Sauf apparemment par quelques bandes de voyous qui préfèrent les choisir pour cibles, sûrs qu’ils sont de l’impunité de fait dont ils jouissent, tant de la part de la Justice que des politiques.

Ce vendredi, à la Cité modèle (la bien mal nommée...) à Laeken, des voyous avaient à deux reprises mis le feu à des poubelles. Lors de la seconde intervention, un des soldats du feu a été violemment agressé par un des “jeunes” du coin qui l’a sérieusement blessé, à telle enseigne qu’il a dû être hospitalisé et se voir mis en congé de maladie pour une semaine minimum.

Suite à l’agression d’un pompier lors d'une intervention à Laeken, la police sera désormais appelée à chaque sortie. (Photo : Marc Smits)

Contrairement à ce que prétendent les responsables politiques bruxellois, il ne s’agit pas d’un acte isolé d’un individu aviné. Il faut malheureusement constater que les pompiers se font régulièrement agresser par des bandes organisées lors de leurs interventions dans des quartiers dits “sensibles”. Quand ils ne sont pas attirés dans des traquenards, comme cela a été le cas le soir du réveillon du Nouvel An dernier.

Eric Labourdette (Dirigeant responsable SLFP secteur Zones de Secours : Que fait le gouvernement de la région de Bruxelles-Capitale ? (Photo : Marc Smits)

Nous laisserons la conclusion à Eric Labourdette, délégué syndical SLFP (Syndicat Libre de la Fonction Publique) du secteur Pompiers : “Le SIAMU déposera plainte, qui se perdra probablement dans les longs couloirs d’une administration surchargée de plaintes de ce genre à Bruxelles et ailleurs. Les faits d'une telle gravité doivent faire l’objet de sanctions exemplaires avec peine d'emprisonnement. Il faut construire des prisons et tant pis pour les bobos qui vivent dans le monde de Barbie. Tout le monde connaît les cités à problèmes et les pompiers bruxellois particulièrement bien. Que fait le gouvernement de la région de Bruxelles-Capitale ? Rien de rien, à part fermer les yeux et se boucher les oreilles. Restons politiquement corrects et n’aggravons pas la situation  est le mot d’ordre ! Après les émeutes du  décembre, rien n’a changé à Bruxelles. Il faut donner plus de moyens aux policiers et à la Justice”.

Il faudrait un vraie volonté politique de rétablir l’ordre. Ce qui d’évidence n’est pas le cas.

Les pompiers sont le corps de métier le plus apprécié par la population. (Photo : Marc Smits)