Sacrifier des innocents pour sauver des capricieux ?

Il convient de s’incliner devant la bravoure des deux commandos de Marine français, tués dans une libération d’otages au Burkina Faso. Grâce à cette action des troupes françaises, les quatre otages enlevés par des islamistes sont sains et saufs. Nos pensées et notre émotion vont aux familles, aux proches et aux compagnons d’armes du “Commando” Hubert”.

Respect..., une fois de plus pour ces héros de la guerre contre le terrorisme.

Ils ont donné leur vie pour en libérer d’autres. Les MT Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, du commando Hubert.

La ministre française des Armées déclarait après ces tragiques événements : ”La France n’abandonne jamais ses ressortissants”.

Oui, mais... Quand des soldats tombent pour défendre leur pays ou le protéger de l’invasion de terroristes « importés ». c’est dramatique mais malheureusement dans la logique des choses. Et on ne peut que saluer la politique de prévention « d’exportation » des terroristes (Opérations Serval et Barkhane) initiée par François Hollande mais malheureusement traitée par dessus la jambe par Emmanuel Macron. Et cela alors que la zone d’influence des islamistes en Afrique subsaharienne s’étend de plus en plus. En ce compris en Mauritanie et dans le Sud de l’Algérie.

Les zones où sont déployées les Opérations Serval et Barkhanes.

En revanche, quand il s’agit de secourir des touristes inconscients ou en manque d’adrénaline, on peut s’interroger sur le bien-fondé de risquer la vie de soldats pour venir en aide à des gens qui s’embarquent, en pleine connaissance des dangers encourus, dans des aventures clairement déconseillées par les ministères des Affaires étrangères de toute l’Europe. On pourrait d’ailleurs écrire la même chose pour les skieurs qui font du hors piste quand la météo est infâme et ensuite mettent la vie des sauveteurs en danger.

Autrement dit : est-il opportun de risquer la vie d’innocents pour sauver des individus capricieux et indisciplinés ? Et, au minimum, ne faudrait-il pas les obliger à payer des dommages et intérêts aux familles des victimes et à rembourser à l’Etat les frais générés par leurs dangereux caprices ?